Auditer et évaluer l’entreprise dans le cas d’une reprise

Les diagnostics que vous venez de réaliser de l’entreprise sont indispensables ! Ils donnent une vision systémique et organisationnelle de l’entreprise. Souvent, ils doivent être complétés par des examens plus approfondis : les audits formels. Ils sont un préalable à l’acquisition pour vous permettre d’être sûr de la fiabilité des informations fournies, pour confirmer votre décision d’acquisition et en déterminer les modalités. Dernier point, et pas des moindres, ils viendront pondérer le résultat des évaluations utilisées pour déterminer le prix d’acquisition. 

Gardez à l’esprit qu’il n’existe pas de méthode infaillible pour déterminer la valeur d’une entreprise. Plusieurs méthodes sont utilisées : valeur patrimoniale, valeur de rendement, méthodes des flux de trésorerie, méthodes comparatives … et chaque méthode comporte de nombreuses variantes. Ce n’est donc pas un prix que vous allez déterminer mais une fourchette de prix ! Bien évidemment, vos motivations et celles du cédant ne sont pas les mêmes. Le point de vue que vous choisirez, donc la méthode d’évaluation, sera probablement différente. Ne soyez donc pas surpris si, en première approche, il existe un écart entre le prix que vous proposez et le prix souhaité par le cédant … dans une certaine limite toutefois !

Dans cette rubrique, nous verrons comment auditer et évaluer l’entreprise dans le cas d’une reprise.

 

Sommaire

1. Les audits formels : c’est quoi ? Pourquoi ? par qui ?

2. Comprendre les différentes méthodes d’évaluation

 

Les audits formels : c’est quoi ? Pourquoi ? Par qui ?

Audit comptable, juridique, fiscal, social, réglementaire et environnemental, des contrats en cours, du carnet de commandes, des stocks, de l’outil de production et du système d’information, audits spécialisés etc. L’éventail est large ! Dans la pratique, le repreneur peut manquer de temps et/ou de moyens financiers pour la réalisation de ces audits. D’autant plus, s’il étudie différentes cibles possibles ! Sachez toutefois que plusieurs niveaux sont possibles : de l’audit « complet » à la simple consultation. Dans bon nombre de cas, l’audit comptable et l’audit juridique, fiscal et social pourront être suffisants.

Dans cette rubrique, nous vous présentons les audits formels pour mieux comprendre leur utilité, les acteurs à solliciter, le moment idéal pour les déclencher et la manière dont ils sont menés.

 

Comprendre les différentes méthodes d’évaluation

Lorsque vous aurez réalisé les diagnostics et les audits, vous devrez apprécier ce qui fait la valeur de l’entreprise pour en déterminer une évaluation avec l’aide de vos conseillers. Il n’existe pas UNE méthode de valorisation, mais différentes approches qui vous permettront de déterminer une fourchette de valorisation. Ce sera votre base de négociation ! La valorisation d’une entreprise est d’autant plus délicate que sa valeur repose sur des performances réalisées par un dirigeant … qui s’en va et des performances futures dont la réalisation est incertaine.

Plusieurs méthodes donc ! Plusieurs résultats aussi ! Alors pour bien s’entendre autant bien comprendre le point de vue de l’autre. Dans cette rubrique, nous vous proposons donc de faire un état des lieux des différentes méthodes d’évaluation couramment utilisées.