Guide de la création d'entreprise

Le pitch de présentation

Sommaire

  1. Le pitch de présentation : les points essentiels à retenir
  2. Le pitch de présentation : comment faire ?
  3. Les conseils pour réussir
  4. Les outils pour vous aider

 

Savoir présenter son projet est un éléments fondamental de la réussite. En effet, à tout moment de l'aventure, vous aurez besoin de ressources complémentaires aux vôtres : une compétence, un rendez-vous avec un spécialiste, un financement, un partenaire... Vous devez donc convaincre l'interlocuteur qui peut vous procurer cette ressource.

 

 Le pitch de présentation : les points essentiels à retenir

  1. Un pitch se prépare et demande du temps car vous devez synthétiser les éléments essentiels de votre projet en quelques mots. 
     
  2. Le contenu d'un pitch s'adapte en fonction de la phase du projet : vous ne ferez pas le même pitch au moment de l'idée, du business model ou de la levée de fonds.
     
  3. Vous devez toujours être prêt car vous devrez pitcher votre projet n'importe quand : lors d'une conférence avec l'un des intervenants qui peut vous aider, avec une connaissance qui connaît quelqu'un qui pourrait vous aider, lors d'un concours de création d'entreprise... A chaque instant, vous pouvez avoir une opportunité de parler de votre projet et de trouver de l'aide.
     
  4. La présentation doit donc non seulement être convaincante mais facile à mémoriser par votre interlocuteur car il devra peut-être lui-même parler de votre projet à un tiers.

 

Le pitch de présentation : comment faire ?

Les éléments ci-dessous ne sont que des repères, vous pouvez les ordonner dans un autre sens pour que vos phrases s'enchaînent mieux. Le principal est que vous soyez à l'aise et convaincu !

 

Le pitch de l'idée

  • Commencez par une accroche qui fasse comprendre de suite au jury ce dont il s’agit 
     
  • Expliquez comment vous avez eu cette idée
     
  • Puis, à votre avis, « pourquoi » elle devrait marcher et le "qui" seront vos clients : expliquer le besoin satisfait grâce à votre idée, le problème qu'elle résout ou le plaisir qu'elle apporte à vos futurs clients
     
  • Montrez l’adéquation entre vous et cette idée 
     
  • Si vous y avez déjà réfléchi, exposez votre vision, le sens que vous donnez à ce projet
     
  • Indiquez qui propose déjà une offre semblable (concurrence) et l’avantage que vous avez sur les autres éventuels acteurs pour réussir. Il est très rare qu'il n'y ait pas de concurrence. Et, si c'était le cas, c'est peut-être parce qu'il n'y a pas de besoin... La concurrence peut être indirecte (pas la même offre mais un même besoin satisfait)
     
  • Indiquer ce dont vous avez besoin pour aller plus loin.

 

Le pitch du business model

  • Commencez par une accroche qui fasse comprendre de suite au jury ce dont il s’agit 
     
  • Enchaînez sur le « pourquoi » et le "qui" : l’exposé synthétique de la raison pour laquelle le projet est viable a priori à la démonstration du besoin client et donc de qui serait le client.
     
  • Et l’adéquation entre vous et ce projet : quelques mots sur l'équipe ou vous. Si vous êtes en équipe, il est important de montrer la solidarité, le partage de valeurs, votre complémentarité... mieux une équipe solide avec un projet à revoir qu'un super projet avec une équipe bancale.
     
  • Exposez votre vision, le sens que vous donnez à ce projet
     
  • Expliquez la valeur de l’offre, ce qui la rend différente des autres quand il y a déjà des concurrents et/ou ce qui fera que les clients achèteront
     
  • Et l’avantage que vous avez sur les autres éventuels acteurs pour réussir 
     
  • Expliquez les partenaires avec lesquels vous allez travailler
     
  • Indiquez comment vous compter gagner de l'argent (les flux de revenus, pas les montants)
     
  • Indiquer où vous en êtes et ce qu’il vous reste à faire pour réussir.

 

 

Le pitch du business plan

  • Commencez par une accroche qui fasse comprendre de suite au jury ce dont il s’agit 
     
  • Pourquoi et qui : Enchaînez sur le « pourquoi » et sur le "qui" : l’exposé synthétique de la raison pour laquelle le projet est viable a priori à la démonstration du besoin client. Donc, indiquez la cible à laquelle s'adresse votre offre.
    Les personnes à qui vous allez vous adresser ne sont pas nécessairement dans votre cible, il faut donc les convaincre qu'il y a bien un besoin à satisfaire ou un problème à résoudre ou une nouvelle façon d'apporter du plaisir à la cible que vous visez. A ce niveau-là, donnez des chiffres, citez des études, donnez vos sources.
     
  • L'équipe : Démontrez l’adéquation entre vous et ce projet : quelques mots sur l'équipe ou vous. Si vous êtes en équipe, il est important de montrer la solidarité, le partage de valeurs, votre complémentarité... mieux une équipe solide avec un projet à revoir qu'un super projet avec une équipe bancale.
     
  • Exposez votre vision, le sens que vous donnez à ce projet, la stratégie d'entreprise que vous avez choisie
     
  • L'offre : expliquez votre offre (sans vous perdre dans trop de détails techniques, concentrez-vous sur l'essentiel), sa valeur pour votre client, ses différenciations avec les concurrents, les preuves qu'elle répond au besoin (résultats d'études par exemple)
     
  • Les objectifs / le plan de développement : Indiquez vos objectifs et démontrez rapidement qu'ils sont réalistes : ils sont issue de votre stratégie
     
  • Les stratégies opérationnelles : comment vous allez fabriquez, distribuez, communiquez
     
  • Les projections financières : là encore, concentrez-vous sur l'essentiel, donnez des chiffres "ronds" (pas de 121 546€) et restez ambitieux mais réalistes. 
     
  • Exposez ce que vous attendez, ce que vous voulez : un partenariat stratégique, un financement

 

 

Les conseils pour réussir

  • Prévoyez un format « 30 secondes », un format « 1 minute » et un format « 2 minutes ». 
     
  • Apprenez par cœur la phrase introductive : celle qui accroche l’auditeur
     
  • Si vous pouvez avoir un support, faites une présentation écrite simple et efficace : passez au « power point zen » ou au prezi. Si vous voulez rester « classique », n’oubliez pas que chacune des slides de votre power point ne doit pas contenir plus de 3 points (3 « bullet points »).
     
  • Ne parlez pas deux fois plus vite en pensant que vous pourrez ainsi dire deux fois plus de choses !
     
  • Evitez l’optimisme exagéré ! Tout comme le pessimiste trop marqué !
     
  • Soyez précis et donnez des informations quantitatives (Ex : évitez le « après quelques mois, nous verrons si ... » et dites plutôt « après 6 mois, nous ferons le bilan de xxx et verrons si xxx ») si vous le pouvez (difficile au stade de l'idée et du business model)
     
  • Supprimez les jargons et les abréviations qui peuvent être spécifiques à votre domaine d’activité.
     
  • Si votre produit technique, évitez de consacrer trop de temps aux explications techniques que peut-être votre interlocuteur ne comprendra pas. 

 

 

Les outils pour vous aider

Simplifiez-vous la préparation de votre pitch facilement avec notre partenaire Pitch-lab